formation naturopathe
Devenir naturopathe

Découvrez comment devenir naturopathe, son rôle et les autres métiers du bien-être
 

Devenir naturopathe

34 votes : 4.3
Comme de nombreux métiers du bien-être, la naturopathie connait un engouement important depuis quelques années. Cette médecine douce prône une meilleure hygiène de vie, un mode d’existence plus naturel et un état global de la personne plus équilibré.
Pour réussir dans ce métier, choisir la formation la plus complète et la plus sérieuse, c’est déjà mettre toutes les chances de son côté pour être un bon naturopathe. Mais il faut aussi avoir un bon relationnel et aimer s’occuper des autres. Des qualités indispensables, comme la passion de la nature et de ses bienfaits que le naturopathe transmet par ses conseils.
​​

Pourquoi devenir naturopathe ?

Choisir de devenir naturopathe, c’est généralement parce qu’on est soi-même adepte de la santé au naturel. Adopter un mode de vie qui permet de minimiser les risques de pathologies et surtout d’éviter de suivre un traitement en prenant des médicaments est l’un des rôles du naturopathe, en préconisant d’adopter des gestes au quotidien qui vont permettre de maintenir un équilibre harmonieux entre le corps et l’esprit.
Le naturopathe conseille notamment :
  • De choisir une alimentation équilibrée, avec des ingrédients variés et de qualité ;
  • De faire suffisamment d’exercice physique ;
  • D’apprendre à mieux respirer, à se relaxer et même méditer pour mieux gérer le stress dans son quotidien ;
  • De prendre suffisamment d’heures de sommeil et de suivre son rythme biologique ;
  • Globalement d’apprendre à être à l’écoute de son corps et de le respecter ;
  • Etc.
Une bonne partie du travail d’un naturopathe est préventif et consiste à accompagner la personne vers un mode de vie plus naturel et plus sain.
La naturopathie traite le corps et l’esprit, selon l’adage « un esprit sain dans un corps sain ». Il est reconnu que les deux interagissent ensemble : une mauvaise alimentation peut entrainer des problèmes de carence, des maux de tête, une perte d’énergie et de la fatigue physique qui peut devenir mentale à force de suivre un rythme de vie désorganisé. Le rôle du naturopathe ici sera de conseiller au mieux son patient sur le choix de ses aliments, plutôt que de prendre un cachet contre les migraines ou pire, des excitants pour repousser les effets néfastes du stress.
Ainsi, la naturopathie s’intéresse à la cause et non pas seulement aux symptômes qui ne représentent au fond, que la face visible de l’iceberg. C’est une thérapie holistique qui va traiter la personne dans sa globalité. La naturopathie est à la fois, préventive et curative.

Toutefois, le naturopathe connait ses limites et ne substitue jamais à un médecin.

On considère la naturopathie comme une médecine complémentaire ou alternative, car elle peut souvent venir en complément d’un traitement allopathique. On dit aussi que la naturopathie appartient aux médecines douces. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la reconnait comme médecine traditionnelle et la classe en troisième position, après la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) et la médecine ayurvédique de l’Inde.

La naturopathie repose sur 4 grands principes fondamentaux que tout naturopathe se doit de respecter :
 ⇒  Primum non nocere : d’abord ne pas nuire. Il est inutile de faire taire à tout prix des symptômes si l’on ne traite pas la cause profonde.
 ⇒  Vis medicatix naturae : la capacité d’auto-guérison naturelle en chacun de nous. La naturopathie considère qu’un organisme en bonne santé dispose de capacités naturelles pour récupérer facilement. Dès que l’on booste le système immunitaire, le corps peut davantage faire face au passage d’un rhume ou d’une grippe saisonnière.
 ⇒  Tolle causam : trouver d’où vient le symptôme et quelle est la première cause de ce symptôme pour pouvoir soigner plus facilement ;
 ⇒  Docere : savoir transmettre ses connaissances. Le praticien en naturopathie est aussi un formateur dans le sens où il transmet son savoir à son patient. Par exemple, il lui montrera la meilleure façon de se nourrir, quels sont les compléments alimentaires ou les oligo-éléments dont il peut avoir besoin, comment utiliser les huiles essentielles pour purifier l’air de son habitat, etc.
 
naturopathe métier
Devenir naturopathe

Le naturopathe effectue dès le premier entretien un bilan vital afin d’avoir une première idée du terrain. Le terrain prend en compte plusieurs indicateurs comme le tempérament, la constitution de la personne, la toxémie (intoxication provenant de notre métabolisme intérieur ou intoxication due à des toxines extérieures comme les pollutions de l’air, les perturbateurs endocriniens, etc.). Le bilan vital n’est pas un diagnostic médical, ce dernier étant strictement réservé au médecin traitant.
Le bilan vital offre surtout une carte, à l’instant T. Il va permettre au naturopathe de proposer un accompagnement vers un meilleur équilibre de santé, en utilisant différentes techniques proposées en naturopathie.

Le naturopathe utilise principalement 10 techniques naturelles :
  • Le rééquilibrage alimentaire,
  • Les exercices de respiration,
  • L’activité physique,
  • La phytothérapie,
  • L’aromathérapie,
  • Le retour à l’équilibre psycho-émotionnel,
  • L’hydrologie,
  • La réflexologie,
  • Les techniques vibratoires.
  • Les thérapies énergétiques.
Ces techniques naturelles ne représentent pas une liste exhaustive mais sont les plus employées.
Le naturopathe pourra d’ailleurs faire le choix de se spécialiser en faisant une formation complémentaire pour devenir aussi : aromathérapeute, phytothérapeute, magnétiseur, réflexologue, etc.
Travailler dans le secteur de la naturopathie, c’est aussi faire certains choix professionnels. De nouvelles spécialités ont vu le jour dans le métier comme par exemple : le cuisinier naturopathe, ou encore le naturopathe animalier.
La recherche constante de produits naturels et sains, dans tous les domaines, permet d’étendre les champs d’actions pour ce métier. On trouve des produits cosmétiques naturels ou naturopathiques, on cuisine avec des produits bio, on recherche la traçabilité des produits que l’on achète, on opte pour de l’écologiquement responsable et du naturel, les deux étant souvent imbriqués. Le souci écologique du réchauffement climatique a un impact direct sur nos produits alimentaires. On cherche de plus en plus à acheter local et responsable (pour restreindre les pollutions dues au transport et faire vivre les petits producteurs) et à avoir une meilleure visibilité sur la qualité des produits que nous consommons, car ceci aussi est important pour notre santé.
​​

Comment devenir naturopathe ?

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir naturopathe ?

La santé naturelle vous passionne ? Vous l’appliquez déjà en suivant scrupuleusement un mode de vie sain et naturel ? Pour devenir naturopathe, certaines qualités personnelles sont requises ainsi que des compétences liées au métier.
Le naturopathe doit notamment :
  • Avoir un excellent relationnel pour ses clients : le naturopathe doit être ouvert et rassurant. Mais aussi pour collaborer avec des confrères, travailler avec d’autres thérapeutes du bien-être ou ses collègues selon son lieu d’exercice ;
  • Être attiré par les métiers d’aide à autrui ;
  • Avoir le sens de l’écoute et savoir synthétiser clairement les informations ;
  • Avoir des qualités empathiques ;
  • Faire preuve de respect et de tolérance ;
  • Être capable de rester humble (par exemple : s’il ne sait pas ou qu’un cas n’est pas de son ressort, être capable d’orienter son client vers un autre praticien en bien-être ou un médecin) ;
  • Être toujours respectueux du code de déontologie et ne jamais se substituer à un médecin. Le naturopathe fait un bilan vital de la personne mais ne doit jamais faire un diagnostic médical ;
  • Être organisé et rigoureux ;
  • Savoir faire preuve de discrétion (confidentialité des dossiers).

Quelles sont les études pour devenir naturopathe ?

Si vous avez les qualités requises et si vous êtes passionné par les médecines douces, vous pouvez vous former au métier de naturopathe. L’accès à l’enseignement se fait par la formation initiale ou par la formation continue. Elle est donc accessible à tous, sans limite d’âge et sans condition de diplôme. Toutefois certaines écoles peuvent avoir des pré-requis en matières d’âge minimum et de niveau de formation. Vous devrez donc vérifier les prérequis auprès de l’école que vous aurez sélectionnée pour suivre votre formation en naturopathie.
Certains salariés, déjà dans un métier de santé ou de bien-être, peuvent par exemple suivre un cursus de naturopathe. Un salarié dans un tout autre domaine peut également décider d’une reconversion professionnelle afin de se lancer dans un métier passion.
Trouver la bonne école peut prendre un peu de temps car il faut comparer les programmes d’enseignement d’autant qu’il n’existe pas de diplôme reconnu en France pour le moment. Vous bénéficierez toutefois d’une attestation de formation en fin de parcours.
Sachant qu’un naturopathe doit maitriser un ensemble de 10 techniques naturopathiques au minimum pour exercer son métier, il est important de choisir une formation de naturopathe reconnue. Les enseignements en naturopathie sont nombreux et essentiels pour devenir un bon praticien et la clientèle sera d’autant plus rassurée et convaincue par l’obtention d’une certification par une école sérieuse.
Il existe des formations en présentiel, proposées par des écoles de naturopathie, mais aussi des formations auprès de centres de formations à distance. Ce dernier choix est très apprécié lors d’une formation de reconversion professionnelle car il permet au salarié de se former sur plusieurs mois, à son rythme, tout en gardant son emploi.
Pour celles et ceux qui sont un peu perdus dans le choix de leur école, il est possible de se tourner vers le syndicat ou les fédérations de naturopathie. Ces organismes recensent des écoles de naturopathie ayant fait leurs preuves et dont le contenu des cours est reconnu pour son sérieux par ces organismes.
Toutefois, certaines écoles non-affiliées peuvent également proposer des cours de très bon niveau. Il faudra donc prendre le temps de comparer le contenu des cours proposés par chacune d’elles.

 
métier naturopathe
Conseillère en naturopathie
 

Où s’installer comme naturopathe ?

Le naturopathe a le choix en ce qui concerne son lieu d’activité. Il peut exercer :
  • Comme salarié : dans une clinique spécialisée en santé ou rééducation, dans un centre de thalassothérapie et de bien-être, comme conseiller en hygiène vitale ou conseiller de vente auprès de la clientèle d’une boutique biologique…
  • Comme indépendant : il est à son compte et a son cabinet de naturopathe où il reçoit une clientèle. Il peut se regrouper avec d’autres professionnels du bien-être pour le choix du cabinet et ils peuvent partager les services d’une secrétaire qui s’occupe de l’accueil et des rendez-vous.
Le métier de naturopathe offre de nombreux débouchés. Les naturopathes participent désormais à des comités de travail menés dans le cadre de la recherche médicale. Ils ont leur mot à dire sur l’évolution des politiques de santé et sont invités à participer à des colloques et des conventions spécialisés.
Après quelques années d’expérience dans la profession et de solides connaissances acquises par la formation initiale et la formation continue ainsi que par la pratique sur le terrain, le naturopathe peut devenir enseignant ou se lancer dans l’écriture d’ouvrages de référence.
​​

Les métiers du bien-être

Le bien-être peut englober un large éventail de métiers. Il touche tout d’abord tous les métiers de la beauté et de l’apparence physique, puisque, pour se sentir bien, il faut tout d’abord être bien dans son corps ou, selon l’expression bien dans sa peau.
Une première catégorie de métiers peut être citée :
  • Métiers de l’esthétisme et de la cosmétique : cosméticien, parfumeur, esthéticienne, coiffeur, prothésiste ongulaire, coach en image de soi (relooking), etc.
  • Métiers de la forme : professeur de sport, professeur de yoga, professeur de Tai Chi Chuan, coach sportif, rééducateur fonctionnel, masseur-kinésithérapeute, technicien de SPA, Agent thermal…
Dans la catégorie du bien-être, on trouve aussi toutes les thérapies alternatives (médecines douces, médecines non conventionnelles) :
  • Naturopathe (mais aussi naturopathe animalier, cuisinier naturopathe, pour les spécialisations) ;
  • Diététicien,
  • Sophrologue, Relaxologue,
  • Thérapies par les plantes (aromathérapeute, phytothérapeute, herboriste, expert en Fleurs de Bach, etc.) ;
  • Apithérapie (soins dérivés des produits de la ruche) ;
  • Mycothérapie (soins dérivés des champignons) ;
  • Ostéopathe ;
  • Acupuncteur et Thérapies d’acupression (réflexologie, praticien Shiatsu…) ;
  • Thérapies énergétiques (exemple : magnétiseur, praticien Reiki) ;
  • Thérapie du mieux-être psycho-émotionnel et d’approche de l’autre : psychothérapie, psycho-généalogie, EFT, PNL et Analyse Transactionnelle, etc. ;
  • Disciplines liées à l’amélioration de l’habitat et au choix d’un environnement plus sain (puisque l’environnement extérieur agit aussi sur notre équilibre intérieur) : conseiller en Feng-Shui, conseiller en habitat sain, conseiller en géobiologie…
 
métier du bien-être
Thérapies alternatives
​​

FAQ

Vous souhaitez devenir naturopathe, mais vous avez encore quelques interrogations sur les formations, le métier et les débouchés ? Nous avons regroupé ici quelques questions et réponses pour vous aider à devenir naturopathe.
 

Quel est le rôle d'un naturopathe ?

Le naturopathe effectue un bilan vital du patient et va l’accompagner dans une démarche d’amélioration de son quotidien. Il utilisera, pour ce faire, toutes les techniques naturelles qu’il aura étudiées et qu’il maitrise. Le naturopathe ne se substitue jamais à un médecin et pourra même, dans certains cas sérieux, conseiller à son patient de consulter un médecin allopathique.
Toutefois, la démarche de consultation d’un naturopathe est très souvent à visée préventive. Soucieux d’améliorer son mode de vie (meilleure nutrition, qualité de son sommeil, énergie retrouvée, forme physique, sérénité face aux difficultés de la vie…), le client va trouver auprès de son naturopathe des conseils d’hygiène de vie qui l’aideront à retrouver un meilleur équilibre physique et psycho-émotionnel et à éviter de développer une maladie.
 
 

Quelle formation pour devenir naturopathe ?

Il existe de nombreux types d’enseignements permettant d’accéder au métier de naturopathe même si le diplôme n’est pas encore reconnu en France. Des écoles comme le CFFPA à Hyères propose des formations en présentiel pour obtenir le titre de conseiller naturopathe. D’autres comme l’établissement privé Horizon Santé Lyon forme les étudiants en naturopathie sur 5 ans dans le cadre de son mastère santé naturopathie clinique. On peut également suivre une formation naturopathe en ligne en s’inscrivant auprès de centres de formation à distance réputés.
La durée de la formation, son coût et son financement, ainsi que les modalités des cours permettront aux apprenants de s’orienter vers l’une ou l’autre de ses formations en naturopathie, tout en gardant à l’esprit qu’elle doit être la plus complète possible pour apprendre à maitriser au minimum les 10 techniques naturelles essentielles de la naturopathie.
 
 

Quel diplôme pour être naturopathe ?

Il n’existe pas encore de diplôme reconnu par l’Etat en France même si l’OMS reconnait aujourd’hui la naturopathie comme une médecine douce. Toutefois, les écoles de formation délivrent généralement, en fin d’étude, une attestation de formation, une certification ou un titre de conseiller naturopathe.
Pour s’assurer de choisir la formation de naturopathe qui permettra d’exercer en toute légitimité, le contenu du programme s’avère être un bon révélateur : il doit être le plus étoffé possible et des contrôles continus tout au long de la formation doivent permettre à l’élève de suivre sa progression. Il faut en effet se méfier des formations trop courtes et succinctes qui ne permettent pas d’acquérir les connaissances nécessaires au métier de naturopathe.
Les enseignants sont souvent des professionnels qui ont une longue expérience du métier et peuvent apporter un soutien solide et une approche pédagogique de l’apprentissage au métier de naturopathe à l’étudiant.
 
 

Quel est le salaire d'un naturopathe ?

Le prix d’une consultation de naturopathie peut varier entre 50 euros et jusqu’à 150 euros selon le professionnel (expérience, notoriété, lieu de consultation).
En moyenne, le naturopathe peut percevoir une rémunération mensuelle de l’ordre de 1 900 euros bruts à 3 000 euros bruts.
Le salaire d’un naturopathe dépend en effet de plusieurs facteurs :
  • S’il débute dans la profession ou s’il a déjà acquis une notoriété auprès de sa clientèle et de ses pairs.
  • S’il exerce à Paris ou s’il consulte en province. Aujourd’hui, certains praticiens proposent des consultations de naturopathie en ligne. Les prix seront donc influés par le coût d’un cabinet en région parisienne par exemple et des frais annexes.
  • Entre le salaire d’un naturopathe indépendant et celui d’un salarié, il existe aussi des différences qui pourront être justifiées par l’investissement financier et personnel qu’un naturopathe à son compte devra faire.
  • Si la naturopathie n’est pas le métier à temps plein du praticien, ou si elle n’est qu’une spécialisation qui vient compléter les compétences d'un thérapeute du bien-être. 
 
 

Comment devenir naturopathe en France ?

Pour devenir naturopathe en France, il n’est pas encore exigé d’avoir de diplôme. Toutefois, pour éviter de ne pas être légitime, il est fortement recommandé de suivre une formation de naturopathe certifiante, qu’elle soit en formation continue en présentiel, ou à distance. L’enseignement prodigué apportera au futur praticien toutes les connaissances requises en anatomie, physiologie et biologie pour comprendre globalement les fonctionnements du corps humain.
Pour ceux qui travaillent déjà dans des professions du bien-être, des médecines douces et de la santé (exemple : infirmiers, ambulanciers, sage-femmes, herboristes, etc.), ils pourront s’orienter vers des formations qui proposent des modules à la carte, les connaissances en anatomie étant déjà acquises.
Certaines aptitudes et qualités personnelles sont requises comme l’empathie, un bon relationnel, l’envie d’aider les autres, un intérêt pour la santé naturelle, une bonne organisation, etc. Pour se faire connaitre plus facilement, une fois sa formation terminée, le naturopathe pourra rejoindre une fédération de naturopathie ou un syndicat (exemple : Syndicat des Professionnels de la Naturopathie).
Le naturopathe pourra, après sa formation, exercer son métier soit comme salarié, soit en s’installant à son compte et en ouvrant son propre cabinet de consultation.


 

Comment se reconvertir en naturopathie ?

Si vous envisagez une reconversion en naturopathie, il est conseillé de commencer par un bilan de compétences. Car si vous avez déjà les qualités et certaines des compétences requises pour devenir naturopathe, vous pourrez choisir une formation mieux adaptée vos besoins. Une formation de naturopathe à distance est tout indiquée, car elle permet de moduler l’apprentissage des cours de naturopathie en ligne en fonction de votre emploi du temps si vous souhaitez vous former tout en restant salarié. Vous pouvez aussi choisir de vous inscrire pour suivre des formations organisées essentiellement sur plusieurs weekends par des écoles de naturopathe. Leurs prix et la durée pour se former seront des éléments déterminants dans votre sélection de formation pour une reconversion professionnelle de naturopathe.
 
comment devenir naturopathe
La naturopathie
 
Retour haut de page